République du Chad

Le Tchad est un pays sans littoral, enclavé dans la région du Sahel en Afrique centrale, qui est confronté à de nombreux problèmes de sécurité après des années de conflits tant internes qu’avec les pays voisins. Il est également affecté par le changement climatique qui contribue encore à la désertification et à la baisse progressive des eaux du lac Tchad. L’insécurité alimentaire et la malnutrition, les déplacements de population ainsi que les urgences sanitaires font que plus de 7,5 millions de personnes, soit la moitié de la population du Tchad, vivent dans une vulnérabilité aiguë ou chronique. Ce qui est encore aggravé par le faible niveau de développement, les risques en matière de sécurité et de stabilité régionale et les crises économiques endémiques. Près de 4,3 millions de personnes, dont 51 % de femmes, ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence et d’une aide pour renforcer leurs conditions de subsistance.

C’est dans ce contexte qu’il faut voir l’action de la FSD au Tchad, qui oeuvre dans un environnement difficile pour appuyer le secteur de lutte contre les mines ainsi que la communauté humanitaire élargie. La contamination du Tchad par les mines est essentiellement le résultat de l’invasion libyenne de 1973 et de trente ans de conflits internes. Le plan d’action antimines du Tchad pour la période 2014-2019 indique que, sur la base d’une enquête technique nationale effectuée entre 2010 et 2012 et complétée par les informations disponibles jusqu’à mai 2014, le pays est confronté à 787 zones dangereuses qui s’étendent sur 1236 km2.

En raison de cette contamination considérable, l’Union européenne a décidé d’apporter une aide substantielle et durable à la lutte contre les mines au Tchad et finance un projet en consortium appelé PRODECO qui comprend 4 organisations: le SECADEV (Secours catholique et développement), une ONG locale d’aide aux victimes, Handicap International et le MAG (Mines Advisory Group) qui conduisent des opérations de déminage manuel ou mécanique dans différentes zones affectées et la FSD qui soutient les autorités dans tous les domaines techniques, pour la coordination et pour l’élaboration d’une stratégie.

La FSD apporte aux autorités d’action antimines (HCND – Haut-Commissariat National de Déminage) un appui administratif, logistique, technique et de gestion. La FSD fournit également un appui technique pour la base nationale de données concernant le déminage (IMSMA) qui est utilisée pour la collecte de données de déminage et la production de cartes et de rapports.

L’objectif de tout le projet PRODECO est d’apporter une assistance pour le déminage, la protection sociale et d’offrir des opportunités de développement aux personnes vulnérables dans le nord et l’ouest du Tchad, notamment dans les régions du Tibesti, de Berkou, Ennedi et du lac Tchad. Un objectif global plus vaste est de contribuer à la stabilité de la région et de mieux appuyer la gestion des migrations en s’attaquant aux causes de l’instabilité, des déplacements forcés de population et de la migration clandestine. Le projet entend le faire en améliorant les perspectives économiques et l’égalité des chances afin d’assurer le développement général de la région.

L’association FSD France collabore étroitement avec la Fondation Suisse de déminage (FSD) www.fsd.ch pour la mise en œuvre de ce programme.