République Centrafricaine

Victime d’une crise humanitaire sans précédent depuis le coup d’état de mars 2013, la République centrafricaine se relève progressivement grâce à l’appui de la communauté internationale.

Présente depuis février 2014, dans le pays, l’association FSD France s’est initialement investie dans de nombreuses actions humanitaires pour répondre aux besoins des populations affectées par cette crise sécuritaire à travers différents projets, notamment des projets :

  • De sensibilisation aux accidents liés à la manipulation d’armes, de munitions ou de déchet de tir,
  • d’exhumation et d’inhumation, à Bangui, de corps enterrés sommairement à l’extérieur des cimetières,
  • de soutien à la circulation logistique avec la réouverture d’axe dans le nord du pays par la réhabilitation du Bac de Batangafo,
  • de campagnes de sensibilisation aux risques et de réduction des violences armés.
CAR3

En soutien de l’action de l’Union européenne la FSD a progressivement concentré son activité, à partir de 2015, sur les projets d’appui à la restauration de l’autorité de l’Etat, préalable indispensable à la sécurisation des provinces, au retour des populations déplacées et au redémarrage de l’économie locale.

Dans ce cadre, après avoir conduit deux projets successifs d’appui à l’organisation et à l’administration du Ministère de la Défense (2015 -2016 et 2017 -2019), elle mène actuellement deux projets en parallèle :

  • un projet de soutien à Bouar, dans le nord-ouest du pays, de la mise en œuvre du concept d’«Armée de Garnison». Ce projet est essentiellement axé sur la réhabilitation des infrastructures du Camp au profit des militaires et des familles.
  • un projet de renforcement à Bangui, des capacités de gestion administrative et logistique des Forces Armées Centrafricaines. Ce projet est essentiellement axé sur l’amélioration du système d’information et des savoir-faire dans le domaine du génie civil, de la logistique ou de la gestion des ressources.

L’association FSD France collabore étroitement avec la Fondation Suisse de déminage (FSD) http://www.fsd.ch pour la mise en œuvre de ce programme.